Jonathan Destin

Jonathan est encore à l’école primaire lorsque les brimades, les insultes, les coups commencent. On se moque de lui, de son physique, de son nom de famille. Puis on le menace, on lui demande de l’argent, on lui dit qu’on va tuer ses parents. La peur et la honte l’empêchent de parler. Les adultes ne voient rien ou lui assènent que c’est un jeu. Jonathan est seul face à ses bourreaux.

Poussé à bout, il tente de se suicider en s’immolant par le feu en 2011. La mort lui semble alors la seule solution… Jonathan a été brûlé à 72 %. Il a passé trois mois dans un coma artificiel, a subi vingt-et-une opérations et continue de souffrir de douleurs incessantes.

En 2013, il publie chez XO Éditions son témoignage : Condamné à me tuer. Sa reconstruction passe alors par le partage de son histoire, afin que les enfants victimes osent enfin parler. Et que les adultes ouvrent les yeux.

En 2018, TF1 adapte son histoire dans un téléfilm, avec Michael Youn et Camille Chamoux : Le jour où j’ai brûlé mon cœur.

Suivez toute notre actualité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques de trafic. En savoir plus