Entre l’ombre et la lumière

Quand je repense à mes premiers pas, en Bulgarie, il me semble que jamais enfant ne fut plus heureux de découvrir le monde. Et pourtant, jamais le monde n’avait été plongé dans un tel malheur. Je suis née le 15 août 1944. Des côtes de la Manche à la mer Noire, toute l’Europe était alors à feu et à sang…

Fuyant la dictature stalinienne qui s’est abattue sur la Bulgarie, Sylvie, son frère aîné Eddie et leurs parents débarquent à Paris à l’aube du 24 décembre 1952. Elle a huit ans, elle ne parle pas un mot de français.
Son père, musicien, trouve de l’embauche dans une triperie des Halles. Durant quatre ans, la famille va vivre dans une petite chambre d’hôtel, rue Montmartre.

L’exil fait de Sylvie une enfant solitaire et rêveuse. Elle se destine alors au théâtre. Et c’est grâce à son frère, compositeur de jazz, qu’elle enregistre tout à fait par hasard son premier disque avec Frankie Jordan, Panne d’essence… En quelques semaines, elle est propulsée « Collégienne du twist » dans toute la presse, une autre vie commence !

Égérie de la génération yéyé, elle entre alors de plain-pied dans la folie des années 60, les Beatles, Elvis Presley, son mariage avec Johnny Hallyday, le tourbillon des concerts qui se succèdent et les voyages incessants, Londres, Rome, New York, Moscou, Tokyo, Rio…

Pour la première fois, Sylvie Vartan raconte sa vie comme une confidence, celle de la star qu’elle est, et celle, moins connue, de la femme – la naissance de David, sa rencontre avec Tony Scotti, jusqu’à l’adoption de l’adorable Darina à Sofia, comme un retour aux sources, comme un nouveau voyage, comme un bonheur retrouvé.

la presse en parle

« Sa biographie se lit comme un roman. Sylvie Vartan apparaît comme une femme décidée mais aussi très sensible, humaine, équilibrée. »
France-Soir

« Des mémoires touchants » Le Parisien,Aujourd’hui en France

« Formidable récit et succès de librairie où l’on découvre une Sylvie Vartan hyper sensible, prise dans un tourbillon irrésistible et destructeur à la fois, confrontée aux ravages de la célébrité et au bonheur d’être sur scène. » Elle

« Un témoignage poignant. » France Dimanche

Suivez toute notre actualité

versions étrangères

Editeur

  • Bulgarie : Sluntse

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques de trafic. En savoir plus