Fille de M’Barek et de Fatim-Zohra. Ministre de la Justice

18 mai 2007. Sur le perron de l’Élysée, son nom résonne : « Mme Rachida Dati, garde des Sceaux ».

Rachida Dati, fille d’un ouvrier de Chalon, est nommée ministre de la Justice, l’un des postes les plus emblématiques de notre démocratie. Comment est-elle arrivée là ? C’est la question que beaucoup se posent, certains avec une condescendance à peine masquée, d’autres parce que cette jeune femme incarne l’espoir d’une vie meilleure.

Au fil de ces pages et de ses souvenirs, Rachida Dati a voulu raconter son parcours, son enfance, la confiance insufflée par ses parents, venus dans les années 1960 s’installer à Chalon-sur-Saône où ils ont élevé leurs douze enfants. C’est à force de travail, d’optimisme, d’envie d’aller de l’avant, que cette toute jeune aide-soignante a franchi les étapes qui l’ont un jour conduite à devenir ministre de la Justice, et aujourd’hui maire et députée européenne. Au-delà de l’hostilité parfois ressentie, des écueils et des chagrins, son mariage contraint, la disparition de sa mère tant aimée, elle évoque ici les rencontres déterminantes, et bien sûr la naissance lumineuse de sa fille Zohra.

Un récit sur le ton de la confidence et de la franchise, pour découvrir, derrière l’image médiatique, une femme qui a su mener une très longue route sans perdre sa joie de vivre et sa foi en l’avenir.

Suivez toute notre actualité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques de trafic. En savoir plus