J’ai commencé par un joint

« Pour tous les enfants qui un jour décident d’allumer leur premier joint,
Pour tous ceux qui consomment déjà et qui ne se sentent pas concernés par un dérapage,
Pour les ados, comme les parents, qui s’imaginent que c’est une histoire de volonté et se croient à l’abri,
Pour tous ceux qui sont morts et à qui j’ai survécu. Pour tous ceux que j’aime tant et qui m’ont transmis la passion de la vie,
Parce qu’il faut savoir qu’un jour on peut tous plonger et puis parfois remonter en s’accrochant à ses rêves.
»
Hélène

Hélène a 12 ans, c’est une jeune fille comme beaucoup d’autres, sensible et angoissée par le monde des adultes. Un soir elle allume son premier joint. Elle ignore encore qu’elle va être entraînée dans une spirale qui la mènera à l’héroïne.

Personne ne s’en rend compte, ni sa famille ni ses professeurs. Chaque jour est une course effrénée après cette drogue mortelle. Hélène ne s’en sort qu’à l’âge de 18 ans, après six années gâchées qui ont failli lui coûter la vie.

Aujourd’hui, dans ce témoignage bouleversant et utile, elle raconte ses années de descente aux enfers. Pour tous les enfants qui allument un joint, parce qu’ils doivent savoir que c’est un geste qui peut tout faire basculer.

Un cri de révolte mais aussi d’espoir qui montre la difficulté des jeunes à trouver leur place dans le monde d’aujourd’hui.

Postface de Sylvie Angel – psychiatre

la presse en parle

« Hélène raconte sans tabou sa descente aux enfers. »
Métro

« Bravo, Hélène, pour ce bonheur enfin trouvé, et merci pour cet espoir donné aux autres. »
La Manche Libre

Suivez toute notre actualité

versions étrangères

Vendu dans 2 langues

  • Italie : Cairo Editore
    Pays-Bas : The House of Books

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques de trafic. En savoir plus