L’Arche de Noël

Pourquoi le merveilleux a-t-il quitté notre monde ? Que sont devenus les lutins, elfes et fées qui peuplent les récits d’autrefois ? Et s’ils allaient revenir ?

Londres, hiver 1858. Amory, un garçon de huit ans, porte des seaux d’eau à travers les rues glacées. Pour survivre, l’orphelin doit assurer l’entretien des abreuvoirs dans un quartier élégant de la capitale. Le soir, Amory se réfugie dans les combles d’un Club très select. Là, il a chaud, il se sent en sécurité, il peut sommeiller en écoutant les conversations des lords et des baronnets… Un jour pourtant, des éclats de voix le réveillent. Intrigué, l’enfant observe la scène : un brave homme, brandissant un grimoire auquel il semble attacher le plus grand prix, subit les invectives des notables déchaînés. Le sujet : les fées, les lutins, tous les êtres magiques, et leur subite disparition, mille ans plus tôt…

Ainsi commence L’Arche de Noël. Suivent Les petites espérances de Duane Reilly, où l’on découvre les mésaventures d’un petit Irlandais qui voit en tout le bon côté des choses ; Noël à Coldbath Fields, où un certain Barnabas Witham, victime d’une erreur judiciaire, apprend que le hasard porte parfois une longue barbe blanche et une houppelande rouge ; La Fessée du père Noël, où nous est révélée la biographie inédite du Père Fouettard…

Des contes émouvants, joyeux et mystérieux, pour retrouver, le temps d’une lecture, l’esprit de Noël et la magie de l’enfance.

Suivez toute notre actualité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques de trafic. En savoir plus