Les Portes de Louviers

Pauline a beaucoup d’enfants, et depuis ce matin elle est seule avec eux. Son compagnon est parti, en déclarant qu’il est libre, comme tout le monde, qu’il a le droit d’être heureux, comme tout le monde, et que Pauline d’ailleurs ne vaut pas la peine qu’il reste.

Pourtant jamais Pauline ne s’est sentie aussi légère. « Je me souviens très bien du premier matin, et de la joie qui m’envahit dès que j’ouvris les yeux. Mon dieu, mon dieu, il était parti, le fou, l’ennemi, et sa haine avec lui… Je ne vivrai plus la peur au ventre, avec cette question toujours : “Que va-t-il dire ou faire de PIRE, maintenant ?” Tout ce qui s’était recroquevillé en moi, et desséché sous le vent mauvais, allait pouvoir reprendre vie. »

Mais comment faire face avec toutes ces bouches à nourrir ? Comment se retrouver soi-même quand il faut donner le change devant des enfants déboussolés ? Comment reconquérir le bonheur quand on vous a dit que vous n’en valiez pas la peine, et que vous l’avez cru ?

Malgré son courage, son humour et sa totale indifférence au qu’en-dira-t-on, Pauline se retrouve ce jour-là dans de bien vilains draps. S’en sortira-t-elle, et à quel prix ?

Suivez toute notre actualité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques de trafic. En savoir plus