Même que ça s’peut pas !

Quarante ans de rêves accomplis

« Je suis un vieil enfant gâté. Un chanceux. Un privilégié. Même pas heureux, comblé seulement. Ma mémoire scintille de mille étoiles : les chants joyeux, les rires, les succès, les excès, les providences, les luxes, les orgasmes, les lauriers et les roses. Mais de ceux qui m’entourent à ceux qui me manquent, rien ne me consolera des autres.

Et rien ne me consolera de moi. »

Au moment où il célèbre ses quarante ans de carrière, Patrick Sébastien revient sur ces années qui ont fait de lui ce qu’il est. Avec tendresse, colère parfois, amitié et franc-parler. Tel qu’il est, en somme…

la presse en parle

“[Une] jolie plume tendre et sincère.”
Hélène Bry, Le Parisien

“Patrick Sébastien se confie avec humour, tendresse et franchise. […] Un récit dont la langue truculente doit beaucoup au grand Frédéric Dard.”
Jérôme Vermelin, Metronews

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques de trafic. En savoir plus