Lire pour le plaisir
  • Twitter
    S’inscrire à la newsletter
  • Twitter
  • Facebook
  • Instagram

On ne naît pas parent, on le devient
Les conseils de Super Nanny

« J’ai vu tant de familles où la joie de vivre avait disparu. J’ai vu tant de mères avouer en larmes qu’elles ne supportaient plus leurs enfants. J’ai vu des enfants pousser leurs parents à bout avec une détermination impressionnante. J’ai vu des enfants se taper, s’insulter, dans des hurlements incessants…

Et pourtant, rien n’est jamais perdu ! Car être parent n’est pas inné. Cela s’apprend. On a beau avoir toute l’envie du monde, si on ne possède pas quelques clés, on commet des erreurs.

Au fil de ces pages, j’ai voulu vous transmettre tous mes conseils, toutes mes réflexions pour vous aider à retrouver, à la maison, le chemin du bonheur et de l’harmonie.

Un foyer où parents et enfants s’épanouissent.
Où chacun trouve sa place et réalise son rêve de famille. »

Après avoir été longtemps gouvernante d’enfants, Sylvie Jenaly est devenue la Super Nanny de l’émission de NT1 et TF1.
Son immersion dans des familles désemparées, et parfois au bord de la crise de nerfs, lui a apporté une expérience incomparable qu’elle a souhaité partager dans ce livre.
Mère de deux enfants, elle vit en Haute-Savoie.

Interview de l’auteur

Pourquoi avez-vous eu envie d’écrire ce livre ?


Existe-t-il une méthode infaillible pour éduquer ses enfants ?

Qu’avez-vous appris de l’émission Super Nanny ?


Qu’entendez-vous par « créateurs de souvenirs » ?

On vous connaît sous les traits de Super Nanny, du nom de la célèbre émission de télévision que vous présentez, mais on sait assez peu de choses de vous. Pourtant, ce livre de conseils est un livre très personnel, plein de tendresse, de bienveillance. Parlez-nous un peu de vous…

Au travers de cet ouvrage, j’ai eu l’envie de livrer un peu de moi. Ne serait-ce que pour que le public sache qui se cache sous ce tailleur noir et ces lunettes rouges. En réalité, cela fait longtemps que j’écris. Je me souviens qu’adolescente, dans ma chambre, j’écrivais parfois des histoires. Mon manque de confiance en moi, certainement dû à l’adolescence, faisait que je ne les terminais jamais, estimant que le résultat était nul… Mais l’écriture m’a toujours plu. J’ai eu la chance d’avoir des parents ouverts d’esprit qui nous intéressaient au monde. J’ai vécu une enfance heureuse et structurée, avec des règles, où tout n’était pas permis. Pourtant, j’ai le souvenir d’une grande liberté. Au cours de ma vie professionnelle aussi, comme gouvernante d’enfants, ou maternity nurse, ou gouvernante générale de maison, l’équivalent d’une intendante, je tenais des « journaux de bord ». J’avais à cœur de communiquer à mes employeurs le travail effectué chaque jour, ainsi que les suggestions qui me traversaient l’esprit pour améliorer l’organisation de leur quotidien et pour faciliter nos tâches, à nous, employés « au service de… ». Sans le savoir, peut-être, Super Nanny était déjà née !

Justement, comment êtes-vous devenue Super Nanny ?

C’est au printemps 2013 que Shine France a contacté l’agence spécialisée dans le personnel de maison « haut de gamme » dont je faisais partie comme beaucoup d’autres. Comment quelqu’un comme moi, dont la vie professionnelle demandait une discrétion totale, pouvait-elle devenir la nouvelle Super Nanny ? Cela pouvait paraître incohérent. Mais finalement pas du tout. J’ai été « au service de » toute ma vie et j’ai toujours aimé faciliter et rendre agréable le quotidien des gens. Je sais qu’il faut donner pour recevoir. C’est un merveilleux effet miroir. Derrière mon côté strict, il n’y a pas de « mère fouettarde », au contraire. Ce qui compte pour moi c’est l’empathie, la bienveillance, l’humour, le tout avec un caractère bien trempé qui sait dire les choses ! « Juste », dit-on souvent à propos de moi. Je l’espère…

Comment avez-vous vécu cette entrée dans le monde médiatique ?

Cela n’a pas toujours été simple à vivre et à accepter. Mes proches m’ont beaucoup aidée, je les en remercie. Car finalement, ils le disent eux-mêmes, je n’ai pas changé, je suis toujours la même femme. Au fur et à mesure des émissions, j’ai cherché à maintenir cet équilibre entre ma personnalité, mon expérience et le personnage public de Super Nanny. Je refusais de me perdre en route. Et j’ai sans doute réussi puisque le succès de l’émission a été immédiat. Les téléspectateurs, très vite, m’ont adoptée. Quelle belle récompense ! J’aime vraiment aider ces familles. Leur apporter un mieux-être dans leur quotidien est très gratifiant, pour moi et pour toute l’équipe qui contribue au succès de l’émission.

Quel sens revêt ce livre pour vous ?

Il me permet de prendre le temps d’exprimer ma sensibilité sur ce sujet déterminant qu’est l’éducation et qui suscite de nombreux débats. Je ne prétends pas détenir la vérité absolue, mais je suis sûre d’une chose : mon expérience et ma manière d’aborder les choses ont permis à des familles de trouver un surplus de bonheur dans leur quotidien. Et, dieu merci, pour le plus grand nombre, ce bonheur est durable ! Je suis fière de ce livre. Il ne fera certainement pas l’unanimité – sur les sujets d’éducation, on le sait, les critiques vont bon train -, mais il est sincère, je l’ai écrit avec mon cœur, mon expérience, mes ressentis, mes émotions, mes certitudes et mes incertitudes. Je ne suis pas une « super-héroïne », je n’impose rien à personne. Je propose seulement mon expérience, avec mes qualités et mes défauts, mes forces et mes fragilités.

Vous rapportez certaines des situations que vous avez rencontrées lors des tournages de votre émission, de parents totalement dépassés, de familles éprouvées. Et vous tirez la conclusion qu’il n’y a pas de méthode pour élever ses enfants. Expliquez-nous…

Plus que des méthodes, ce sont des valeurs qui doivent être transmises : la politesse, le respect, l’écoute, la bienveillance, mais aussi la fermeté, sans excès et sans violence, quand cela s’impose. Lire « des modes d’emploi » ne suffit pas. Beaucoup de familles accumulent de très bons livres sur l’éducation sans toutefois réussir à régler leurs problèmes. Ne serait-ce parce qu’il y a parfois un monde entre la théorie et la pratique ! Et que les situations sont très différentes d’une famille à l’autre. Il ne suffit pas de lire la recette pour que le plat soit réussi. La question est de savoir comment transmettre les valeurs essentielles et comment les adapter pour qu’elles soient réellement adoptées. Nous avons tous besoin de ces règles de vie qui nous permettent de vivre en société. Mon travail consiste d’abord à observer pour comprendre ce qu’est le quotidien d’une famille : qui elle est ? pourquoi a-t-elle perdu ces repères fondamentaux ? Cela passe par beaucoup d’échanges et de communication. Avant tout, je dois montrer aux parents que rien n’est jamais perdu. Dédramatiser la situation, et faire en sorte qu’ils retrouvent confiance en eux. Ensuite vient l’action. Et là, je ne fais que transmettre et m’adapter à leur personnalité, sans rien imposer. Je leur explique qu’ils ont tout pour vivre une vie de famille harmonieuse. Tous les ingrédients sont quelque part en eux, et c’est ensemble que nous allons les chercher. Ils ont besoin de moi, mais j’ai aussi besoin d’eux. C’est un travail d’équipe.

À travers toutes ces situations singulières, qu’avez-vous appris de plus important ?

Que lorsque la volonté est là, que les parents se sentent en totale confiance, tout devient une évidence. Il suffit de les ramener à des choses simples, à des vraies valeurs, pour les réconforter. Déboussolés, dépassés, ils ont soudain du baume au cœur et une impulsion incroyable. On ne peut imaginer à quel point le manque de repères, de règles, de cadre, de structure, peut être destructeur. Certains parents peuvent se laisser aller à un tel désespoir qu’ils croient ne plus aimer leurs enfants. J’ai aussi appris, moi, l’ancienne gouvernante, qu’une émission de télévision pouvait être réellement utile pour des familles qui n’osent pas demander de l’aide ou ne savent pas à qui s’adresser. Tant que TF1 voudra bien me laisser continuer, je continuerai !

Justement, la sixième saison de Super Nanny va être diffusée prochainement sur NT1 et TF1. Comment l’abordez-vous ?

Avec un bonheur infini. Le bonheur de rencontrer d’autres familles. Le bonheur d’aider ces familles à retrouver une vie harmonieuse. Je repars sereine, motivée, enjouée par cette saison 6 qui nous attend. Super Nanny est une formidable aventure humaine !

lire toute l’interview

la presse en parle

« Sur un ton joyeux et déculpabilisant, […] [une] profession de foi, pleine de bon sens… »  Charlotte Moreau, Le Parisien

Inscription à la newsletter