Oncle Dan

Jean-Marie Périer nous raconte l’énigmatique patron de presse Daniel Filipacchi, son « troisième père », l’homme qui l’a aidé à se construire et qui fut au centre des années Salut les copains.

Daniel Filipacchi. Voix lointaine pour certains, il est une signature pour d’autres, une marque, presque un logo. Avec Salut les copains, il a fait vibrer toute une génération, révélant au grand public Françoise Hardy, Sylvie Vartan, Johnny Hallyday, Claude François… Nous sommes dans les années 60, le rock débarque sur les ondes, les idoles sur papier glacé et Daniel mène la danse. Paris Match, Playboy, Marie-Claire, Mlle Age Tendre… autant de journaux qu’il a créés, dirigés ou repris.

À seize ans, Jean-Marie Périer débute sa carrière de photographe en devenant l’assistant de Daniel Filipacchi. Avec une plume tendre et enlevée, il raconte aujourd’hui le parcours exceptionnel de celui qu’il a surnommé « Oncle Dan » : « Derrière la légende, il y a un homme secret qui a toujours choisi le silence. Daniel, c’est avant tout un destin. Depuis plus de cinquante ans, il est le catalyseur de nos époques, réussissant à régner sur les médias sans jamais perdre de son mystère. Il m’a toujours accordé sa confiance. Aussi, loin de moi l’idée de le trahir, mais, puisque j’ai eu la chance de le rencontrer, j’aimerais vous dire ce que je sais de lui. »

Une biographie intime, rythmée et cocasse sur un homme qui a vécu à cent à l’heure sans jamais se confier.

http://www.jean-marie-perier.net

la presse en parle

“Un livre qui retrace, avec saveur, le parcours de ce géant” L’Express

Suivez toute notre actualité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques de trafic. En savoir plus