Lire pour le plaisir
  • Twitter
    S’inscrire à la newsletter
  • Twitter
  • Facebook
  • Instagram

Orphelin des mots

Ne pas savoir lire, c’est comme ne pas pou­voir res­pi­rer. C’est se battre pour se frayer un chemin, ruser, contour­ner, encais­ser moque­ries et vexa­tions. Une souf­france ini­ma­gi­na­ble.
Pour la pre­mière fois, un livre raconte cette humi­lia­tion qui condamne, en France, près de 3 mil­lions d’illet­trés à vivre à l’écart du monde.

Il a grandi en Bretagne, dans une famille d’accueil. Enfant, Gérard est inca­pa­ble de rete­nir une leçon et d’appren­dre à lire. Tétanisé par la honte, il connaît, à l’école, l’humi­lia­tion du bonnet d’âne. Adulte, sa vie devient un par­cours du com­bat­tant : pren­dre un train, signer un for­mu­laire, lire un mode d’emploi, tout lui est impos­si­ble. A ce han­di­cap invi­si­ble s’ajoute la peur d’être démas­qué comme illet­tré. Seules les chan­sons de Renaud, son idole, l’aident à tenir bon.

A 35 ans, ouvrier, Gérard l’avoue enfin à son patron : « Je ne sais pas lire ». Touché par la souf­france de cet homme, le chef d’entre­prise lui offre la pos­si­bi­lité de pren­dre des cours. Plus qu’une libé­ra­tion, une renais­sance.

Aujourd’hui, à 46 ans, Gérard conti­nue son appren­tis­sage de la lec­ture et de l’écriture. Il dévore le dictionnaire, affi­che sur ses murs des tableaux de conju­gai­son, écrit des poèmes pour sa femme et ses enfants.

Un bon­heur et une pas­sion des mots qu’il nous fait par­ta­ger avec une joie conta­gieuse.

Un témoi­gnage fort et lumi­neux.

la presse en parle

« Une belle histoire. (…) [Un] livre passionnant, TF1, JT de 13h, Jean-Pierre Pernaut

« Contre l’illettrisme, Gérard Louviot a mené le combat de sa vie. Il le raconte dans un livre particulièrement émouvant… » Le Pèlerin,  Marie-Valentine Chaudon

« [Un] témoignage poignant (…) Un espoir pour les 3 millions de Français concernés. » Femme actuelle, Charlotte Fouilleron

« Une histoire lucide et pleine d’espoir. » Ouest France

Inscription à la newsletter