Une petite voix me disait de maigrir encore

« Je me dirige vers la balance : 33,8 kilos. J’ai encore perdu du poids, une partie de moi est satisfaite. Mais je suis triste aussi : si je continue à perdre, je vais rester longtemps à l’hôpital. Or je dois passer mon bac… J’ai l’impression que la maladie me dévore. Qu’il ne reste presque plus rien de moi. Pourquoi suis-je si contente de maigrir encore ? »

Pendant près de deux ans, Solène connaîtra l’enfer de l’anorexie. Dans ce journal intime, elle raconte ce « monstre » qui s’invite à chaque repas et l’empêche de se nourrir : une petite voix obsédante qui lui renvoie l’image d’une fille « nulle », « énorme », « immonde ».

À force de ténacité, d’amour des siens, d’accompagnement du corps médical, Solène finira par retrouver confiance en elle et goût à la vie. Une libération dont cette jeune fille rayonnante, aujourd’hui étudiante, souhaite témoigner pour toutes les autres.

« J’aimerais que ce livre aide les adolescents à mieux s’accepter, à lâcher prise. Qu’il encourage aussi les parents à demander de l’aide aux premiers signes de la maladie. L’anorexie est un cauchemar. À tout moment de la journée ou de la nuit, on se retrouve en détresse, seule, perdue… au bord du gouffre. »              

Le témoignage bouleversant d’une guérison.
Un magnifique message d’espoir.

Interview de l’auteur

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques de trafic. En savoir plus