Lire pour le plaisir
  • Twitter
    S’inscrire à la newsletter
  • Twitter
  • Facebook
  • Instagram

Seul au monde

Le récit d’un incroyable voyage intérieur

« J’ai 52 ans, cinq enfants, et un bateau avec lequel j’ai fait le tour du monde. Pour participer à cette aventure du Vendée Globe, j’ai tout cédé, tout sacrifié, tout vendu. Aujourd’hui, je ne possède rien, ni carrière, ni chez-moi. Mais j’ai peut-être conquis le bien le plus précieux : ma liberté.

De l’Atlantique aux mers du Sud, je n’ai pas doublé grand monde, mais je me suis dépassé chaque jour, chaque nuit, chaque heure, presque chaque minute. « Il ne passera pas l’équateur… », avançaient les plus optimistes. Finalement, je l’ai passé. Dans les deux sens. Et aussi le cap de Bonne-Espérance, le cap Leeuwin, le cap Horn, ce caillou mythique où tant de marins ont englouti leurs rêves. Le mien a survécu. Je sais enfin ce qu’est devenu l’enfant qui s’était juré de briser l’injustice et d’épater les siens.

De là-haut, je suis sûr que mon père, avec qui ce fut si difficile quand j’étais petit, me regarde. Peut-être même est-il étonné… »

Le livre de Sébastien Destremau n’est pas l’histoire d’une course, c’est l’histoire d’une vie. Dix-huitième et dernier à avoir franchi la ligne d’arrivée aux Sables-d’Olonne, le 11 mars 2017, celui qui n’avait jamais fait une course en solitaire a remporté une formidable victoire sur lui-même.

la presse en parle

« Une vie de roman » Jean Saint-Marc, 20 Minutes

« Sébastien Destremau, loup de mer comme on les aime […] raconte sa course, et sa vie par la même occasion. Un hymne à la liberté. » Claire Chartier, L’Express

« Seul au monde est un va et vient permanent entre la course et les souvenirs, un voyage au bout de lui-même qu’a réalisé ce navigateur qui a eu mille vies. Écrit en trois mois, comme on crache des flots après une noyade, ses confessions poignantes se lisent comme un récit d’aventure en écoutant la mer. » Delphine Perez, La Parisienne

« [Un] livre […] difficile a lâcher. […] Dans son style très direct, Sébastien Destremau s’y révèle en outre bon conteur et trouve souvent la formule qui fait mouche. » Voile Magazine

« Sébastien Destremau se met à nu dans un ouvrage d’une exceptionnelle sincérité. […] Un témoignage sincère et parfois bouleversant où il raconte son voyage intérieur et ses nombreuses blessures… » Philippe Bersia, Nice Matin Week-End 

« […] Un livre passionnant. » Arnaud Clément, EBRA

« C’est vraiment génial, il faut lire ce livre ! » Alessandra Sublet, Europe 1 

« Une odyssée maritime qui a permis à [Sébastien Destremau] d’explorer les recoins les plus sombres de sa psyché, de faire preuve de courage et de se réconcilier avec un pan de son existence. Et surtout de reconquérir sa liberté. » Ali Rebeihi, France Inter

« Une vie totalement incroyable ! » Thibault le Rol, BeIN Sports

« […] Vraiment remarquable.[…] Lisez ce livre ! » Alain Marschall, Les grandes gueules – RMC

« Le livre de la résilience […]. On peut tous apprendre en [le] lisant. » Marie-Anne Soubré,  Les grandes gueules – RMC

Inscription à la newsletter