Lire pour le plaisir
Recherche avancée

L’Ange de Pigalle

« Je ne suis pas une pute, je suis une fillette des Ardennes qui s’est perdue, une femme, une mère, avec un cœur, une âme, qui s’est prostituée pendant plus de cinquante ans. »

Linda a aujourd’hui soixante-dix-sept ans. Enfant, elle a grandi dans une maison sans eau, sans électricité… sans argent. Lorsqu’un garçon la séduit et la conduit dans sa Buick à Paris, l’innocente se rêve une autre vie.

Mais en cet hiver 1963, Gérard l’oblige, à tout juste dix-neuf ans, à se prostituer. De morsures en caresses, il l’enchaîne à ce métier. Une plaie s’ouvre, qui ne se refermera jamais.

À travers la voix de Linda qui se livre à cœur ouvert, c’est le parcours de toutes les infortunées qui se raconte de l’intérieur – l’extrême violence des débuts, l’engrenage de l’argent, les avortements, les demandes sexuelles les plus effrayantes, mais aussi d’infinis moments de tendresse avec certains clients.

Ce livre, Linda l’a écrit pour sa fille, à qui elle a toujours caché son métier. Une manière de se réconcilier avec elle-même et avec les siens.

Elle l’a aussi écrit pour toutes les adolescentes à qui l’on promet, un jour, de l’argent facile. À ces dernières, elle dit : « On ne s’élève jamais en vendant son corps, au contraire, on descend toujours plus bas, parfois jusqu’aux ténèbres… »

Le témoignage de Linda a été écrit avec Jean Arcelin.

Suivez toute notre actualité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques de trafic. En savoir plus