Lire pour le plaisir
Recherche avancée

La première fois, j’avais six ans…

La première fois, j’avais six ans…

… Je prenais mon bain, mon père s’est déshabillé et est entré dans la baignoire. Ça a duré jusqu’à mes 14 ans, lorsque j’ai eu la force de fuir, de parler. Tous les jours des enfants sont attaqués dans leur propre maison, dans leur propre chambre. Par ceux qui sont censés le plus les protéger. Tant que ça durera, je n’aurai pas de repos. 

 Isabelle Aubry

Dans ce témoignage bouleversant, Isabelle Aubry raconte le calvaire de son enfance piétinée et nous parle du combat qu’elle mène avec son association Face à l’inceste.

En fin d’ouvrage, elle formule vingt-neuf propositions pour que l’inceste soit reconnu comme un crime spécifique et imprescriptible, et en finir avec cette loi du silence qui, chaque année, brise des milliers de vies.

6,7 millions de français, soit 10 % de la population, déclarent avoir été victimes d’inceste. (Ipsos, novembre 2020)

la presse en parle

« Un récit poignant qu’ [Isabelle Aubry] nous livre sans fard. »
Valérie Josselin, Femme actuelle

les lecteurs en parlent

« Ce livre est intense, puissant et difficile. Il dénonce l’injustice, l’inceste, le silence et le déni, de soi-même et de la part des autres. Il montre les conséquences catastrophiques de l’inceste tout au long de la vie mais également l’espoir. Se reconstruire lentement mais sûrement pour devenir un ou une survivante de ce sujet censuré : l’inceste. »
@lademoisselleauxcerfs (Instagram)

Suivez toute notre actualité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques de trafic. En savoir plus