Condamné à me tuer

Le téléfilm Le jour où j’ai brûlé mon cœur, librement inspiré de l’histoire de Jonathan, sera diffusé le 5 novembre 2018 sur TF1.

En France, un élève sur dix est victime de harcèlement. Certains finissent par en mourir.

Jonathan est encore à l’école primaire lorsque les brimades, les insultes, les coups commencent. On se moque de lui, de son physique, de son nom de famille. Puis on le menace, on lui demande de l’argent, on lui dit qu’on va tuer ses parents. La peur et la honte l’empêchent de parler. Les adultes ne voient rien ou lui assènent que c’est un jeu. Jonathan est seul face à ses bourreaux.

Le calvaire qu’il a enduré, jusqu’à s’immoler par le feu parce que la mort lui semblait être la seule solution, d’autres enfants le vivent tous les jours. Ils n’osent pas parler, sont en butte au déni des adultes et perdent tout espoir.

Jonathan a été brûlé à 72 %. Il a passé trois mois dans un coma artificiel, a subi plus de vingt opérations et continue de souffrir de douleurs incessantes.

Plus que jamais, il veut partager son histoire pour que les enfants victimes osent enfin parler. Et que les adultes ouvrent les yeux.

Un témoignage bouleversant pour briser le silence.

Le site de Jonathan : jonathandestin.com

la presse en parle

« Que l’on soit victime, témoin, parent, enseignant, membre de la famille… Le témoignage de Jonathan le rappelle de manière bouleversante : la spirale du silence, de la peur et de la honte est délétère: elle peut même tuer. »
France Info, Question d’éducation, Emmanuel Davidenkoff

versions étrangères

Cliquez ici pour contacter notre service Droits Étrangers.

  • République tchèque : Ikar

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques de trafic. En savoir plus