Lire pour le plaisir
Recherche avancée

La Louve cathare

Paris, novembre 1226, quelques jours avant le couronnement de saint Louis…

L’impétueuse Griffonelle, petite voleuse de seize ans, assiste en pleine rue au meurtre sauvage de sa mère. Rapidement, les soupçons se portent sur Amaury de Montfort, le fils de celui qui a mené la croisade en Occitanie et brûlé des centaines de cathares.

Pourquoi ce crime abominable ? à son tour, Griffonelle est la cible de Montfort. De la religion cathare, pourtant, la jeune femme ne sait rien. Il la traque, exigeant qu’elle lui remette une carte dont elle ignore jusqu’à l’existence ; une carte recherchée par les proches du roi et qui mènerait à une mine d’or cachée en Occitanie, au cœur de la Montagne Noire.

Pour échapper à cet homme et survivre, elle doit découvrir au plus vite ce que sa mère a dissimulé. Mais bientôt, tandis que les assassinats se multiplient dans l’entourage du roi, l’impitoyable vengeance d’une femme plane sur Griffonelle…

Une femme dont le nom est à jamais maudit : la Louve cathare.

Meurtres, passion amoureuse, trahisons

Un grand roman d’aventures dans les rues sombres et mystérieuses de Paris

Les premiers chapitres lus par l’auteure:

 

Interview de l’auteur

La Louve cathare, votre nouveau roman, nous entraîne au cœur des mystères des cathares.
Pourquoi vous êtes-vous intéressée à cette page de l’histoire ?

Il y a de cela plusieurs années, j’ai visité la cité de Carcassonne et ses alentours. Et je me suis retrouvée face aux ruines de trois châteaux perchés au sommet d’un promontoire rocheux. Lastours. Le nom était porteur de mystère et puis, surtout, il ne faisait pas partie de ceux que l’on citait en évoquant les cathares. Et pourtant ! Il m’a suffi de quelques questions posées auprès des bonnes personnes pour découvrir que la Montagne Noire, au coeur de laquelle je me trouvais, recelait de multiples secrets. J’ai commencé alors mes recherches et ce que j’ai découvert ne m’a pas seulement permis de comprendre l’un des enjeux de la croisade contre les Albigeois, mais aussi une fabuleuse histoire que personne avant moi n’avait racontée.

Une histoire qui débute à Paris, sur l’île de la Cité. Vos descriptions sont extrêmement précises.
Comment avez-vous travaillé à cette reconstitution ? Les passages secrets dont vous parlez, en particulier, ont-ils vraiment existé ?

Comme toujours, je fais beaucoup de recherches, dans les archives, auprès des historiens, dans les témoignages de l’époque ou de ceux qui s’en sont le plus inspirés. Pour reconstituer ce Paris-là, à cheval entre deux règnes brillants et bâtisseurs, j’ai aussi fait appel à de vieilles cartes, comparant ce qui existait dans les unes, avait été remodelé dans les autres. Quant à ces passages secrets, ils ne sont que légende, même si on en trouve une trace sous le parvis de Notre-Dame. La crypte qui accueille aujourd’hui de nombreux vestiges appartenait autrefois à l’Hôtel-Dieu, qui bordait la cathédrale côté Seine. Pour le reste, il m’a suffi d’imaginer.

Que représente pour vous cette louve si énigmatique ?

Une figure emblématique de la lutte cathare. Son véritable nom est Na Loba ou la Louve de Pennautier, mais la légende lui en a attribué de nombreux autres. Quoi qu’il en soit, c’est une femme forte, tourmentée, une guerrière valeureuse aux multiples visages. Mais dans ce premier tome, c’est une ombre. Une ombre vorace, éprise de vengeance, qui plane sur les rues sombres de l’île de la Cité. Une ombre dans l’histoire de ma jeune héroïne, Griffonelle. Celle par qui tout commence. Celle par qui tout a commencé.

Vous parlez d’un premier tome. Il y aura donc une suite à cette aventure ? 

Oui. On y retrouvera les personnages principaux, la reine Blanche de Castille, petite-fille d’Aliénor d’Aquitaine ; le jeune roi Louis qui n’est pas encore proclamé Saint ; Amaury de Montfort, le fils de celui qui a brûlé des centaines de cathares en Occitanie ; et bien sûr Griffonelle, ma petite voleuse au sang bouillant et à l’esprit vif. Mais on quitte Paris pour Lastours et le château de Cabaret. À la recherche de la vérité. Une vérité riche en émotions, en drames, en suspense et en éclats. À la hauteur de toutes les légendes qui ont émaillé l’histoire tragique des cathares…

lire toute l’interview

Suivez toute notre actualité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques de trafic. En savoir plus